Informations

E-commerce : la croissance toujours au rendez-vous

Avec une croissance annuelle de 8,5%, l'e-commerce reste un secteur dynamique, même avec l'impact de la crise sanitaire de 2020. L'édition 2021 du rapport annuel de la Fevad1 sur l'état du marché permet de faire le point sur les faits marquants de la période.

Temps de lecture : 3 min

Un secteur qui reste dynamique

Le chiffre d'affaires global (produits et services) atteint 112,2 milliards d'euros en 2020 (contre 103,4 en 2019).

Léger fléchissement du côté des ventes, qui ont progressé de 8,5% par rapport à 2019, contre 13% par an en moyenne sur les 4 dernières années. La crise sanitaire, a eu un impact favorable sur la vente des produits, du fait de la fermeture d'un grand nombre de magasins, mais défavorable sur certains piliers de l'e-commerce avec la mise à l'arrêt des activités de tourisme, transport, loisirs.

Le nombre de transactions en ligne connaît une augmentation de 5,8% par rapport à 2019, avec 1,84 milliards de transactions en 2020.

Toujours plus d'acheteurs

L'année 2020 a connu une nouvelle hausse du nombre d'acheteurs en ligne, avec +1,5 millions de nouveaux acheteurs parmi toutes les populations. Notons que c'est la plus importante hausse depuis 2015. Aujourd'hui, 41,6 millions de Français achètent sur Internet soit 81,4% des internautes.

L'achat en ligne a ainsi permis de continuer à consommer et à s'approvisionner en limitant l'exposition au risque.

Les tendances du e-commerce

Les internautes déclarent être multi-écrans à 39,6%.

Ils continuent de privilégier l'ordinateur pour leurs achats (84,6%) puis le mobile (41,4%) et enfin la tablette (16,3%).

Le paiement s'effectue en grande majorité par carte bancaire (80%).

Les modes de livraison privilégiés sont le domicile (86,2%), le point relais (64,3%) mais à la faveur de la crise sanitaire, on constate l'émergence du click and collect (41,1%).

Une plus grande sensibilité à l'éco-responsabilité

Au fil des ans, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) devient une attente de plus en plus forte chez les e-acheteurs. Le rapport annuel de la Fevad rapporte ainsi que :

  • 53% des cyberacheteurs déclarent tenir compte d'éléments environnementaux, responsables ou éthique dans leurs habitudes de consommation en ligne.
  • 51% privilégient l'achat de produits issus de l'économie circulaire.
  • 70% des acheteurs ont tendance à privilégier les sites qui ont entrepris des démarches écoresponsables.
  • 77% déclarent trier les emballages des commandes pour permettre leur recyclage.

Une sensibilité prise en compte par les e-commerçants puisque 89% font de la RSE une priorité pour 2021 et 55% prévoient d'augmenter leurs investissements dans ce domaine.

Une dynamique confirmée dans le domaine du B2B

Malgré le contexte sanitaire, les ventes aux entreprises et professionnels ont continué de progresser en 2020 de 11% (contre 14% en 2019). 34% des clients interrogés estiment que la crise les a conduits à commander davantage en ligne, dont 70% estiment que cette évolution est désormais acquise.

Cette tendance à la digitalisation se retrouve aussi bien dans la prospection, la négociation ou bien le suivi client avec un développement net des usages numériques dans les échanges comme dans la relation client-fournisseur : visio-conférence, social-selling...

Partager cet article