Dans un contexte bouleversé par la Covid-19, le Groupe Crédit Mutuel Nord Europe confirme une nouvelle fois la force de son modèle bancaire et la pertinence de ses choix stratégiques. Le Groupe affiche en effet des résultats 2020 solides et des ratios bien supérieurs aux exigences réglementaires. Ce socle robuste le met en position de relever les nombreux défis de la banque de détail et de préparer sereinement son adhésion à Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

Le mutualisme à l'épreuve de la crise

En 2020, face à la crise sanitaire, le Groupe Crédit Mutuel Nord Europe a démontré toute son agilité pour adapter ses organisations (télétravail.), ajuster ses processus (étude et accord des PGE) et garantir la continuité et la qualité de ses services. Pour preuve, la quasi-totalité de son réseau d'agences bancaires est restée accessible malgré les confinements et a pu accueillir ses clients dans le respect des protocoles sanitaires. De même, à distance, le CMNE a maintenu sa proximité grâce aux performances de son centre de relations clientèle (95 % de taux d'efficacité) et aux rendez-vous vidéo qui ont bénéficié à plus de 8 000 clients depuis leur déploiement à l'été 2020. Grâce à la capacité de ses agences à prendre des décisions de façon décentralisée et la mobilisation de toutes ses équipes, le Groupe CMNE a pu accompagner efficacement les personnes touchées par la crise, soutenir les secteurs en difficulté et garantir pendant la pandémie la satisfaction de tous ses clients-sociétaires.

Résultat net part du Groupe : 163 M €
Produit net bancaire : 765 M €
Frais généraux : 657 M €
Coût du risque : 43 M €
Ratio de solvabilité : 24,5 %
Ratio CET 1 : 19,8 %

Des performances solides

Avec 163 millions d'euros, le Groupe CMNE affiche un résultat net part du Groupe équivalent à celui de l'année 2019 (162 M€). Ce résultat témoigne de la résilience de ses trois piliers et expertises que sont la bancassurance en France (CMNE), la bancassurance en Belgique (Beobank) et l'asset-management (Groupe La Française), qui ont chacun contribué efficacement à cette performance collective.

Dans ce contexte particulier, le Groupe La Française a maintenu sa dynamique de développement et réussi à renforcer son positionnement compétitif sur ses deux piliers : l'immobilier et les actifs financiers. Son offre, tournée principalement vers les produits de rendement et l'investissement durable, lui a permis de maintenir ses encours avec 53,3 milliards d'actifs sous gestion dont 21 % à l'international. Côté bancassurance, la richesse des offres et produits du CMNE et de Beobank représente une stratégie de diversification des revenus pertinente et performante, en phase avec les attentes des clients et sociétaires (santé et immobilier au CMNE ; produits d'investissement, crédits hypothécaires et assurances IARD chez Beobank).

Par ailleurs, la cession par le Groupe La Française de La Française Investment Solutions et la cession par Euro-Information de EI Telecom, dans le cadre d'un partenariat de long terme noué avec Bouygues Telecom, ont impacté positivement les résultats du Groupe CMNE, compensant la baisse de contribution des Assurances du Crédit Mutuel liée notamment aux gestes mutualistes en faveur des assurés.

Dans un contexte de crise sanitaire et de taux maintenus durablement bas, le produit net bancaire affiche un retrait modéré de 5.9% à 765 millions d'euros. En parallèle, le CMNE a poursuivi ses efforts de maîtrise des coûts qui lui ont permis d'enregistrer une baisse significative de frais généraux de 10.1% à 657 millions d'euros contribuant à une nette amélioration de 32% de son résultat brut d'exploitation à 108 millions d'euros.

Anticipant une crise durable qui touche inégalement des pans entiers de l'économie et une hausse des défaillances futures, le CMNE a doté un niveau très significatif de provisions pour risques non avérés (26 millions d'euros d'effort complémentaire de coût du risque).

Enfin, le Groupe CMNE clôture l'année 2020 en position forte pour affronter avec sérénité les conséquences de la crise. Le Groupe maintient en effet sa rentabilité sur actifs moyens à 0,6% et présente des ratios bien supérieurs aux exigences réglementaires : 24,5 % pour le ratio de solvabilité (23,3% en 2019) et 19,8% pour le ratio CET1 (18,6% en 2019).

Solidité, proximité, solidarité

Dès les prémices de la crise sanitaire, le Groupe Crédit Mutuel Nord Europe a accompagné ses clients et territoires durement impactés. Au CMNE, près de 3 400 prêts garantis par l'Etat ont été accordés à la clientèle professionnelle et 460 millions d'euros de reports d'échéances ont été octroyés aux clients en difficulté chez Beobank. Différentes mesures de solidarité sans contrepartie ont également été déployées au CMNE : prime de relance mutualiste (artisans, commerçants, professionnels et PME), aide mutualiste (étudiants et apprentis), gratuité de Pay Asso.

Conscient de sa responsabilité sociétale, le CMNE a lancé un fonds de soutien doté de 600 000 €, qui a bénéficié à plus de 310 structures locales engagées dans la recherche médicale ou venant en aide aux personnes fragilisées par la crise. Fin 2020, la Fondation d'entreprise CMNE a également lancé un appel à projets « penser le monde d'après, agir pour les plus vulnérables », afin d'accélérer les initiatives en faveur de l'égalité numérique, l'équilibre alimentaire ou le renforcement des liens intergénérationnels.

Préparer sereinement l'avenir

L'année 2021 s'annonce singulière et, plus que jamais, le Groupe CMNE mettra à profit son expertise et sa solidité financière pour accompagner et faire rebondir face à la crise ses clients, sociétaires, partenaires, et ses territoires. Preuve de cet engagement, le CMNE est partie prenante du fonds « Reboost », destiné au tissu économique régional porté par différents acteurs économiques, en lien avec la Région des Hauts-de-France et BPI France. Il permet aux PME rencontrant des difficultés conjoncturelles surmontables de bénéficier des fonds propres nécessaires à leur rebond, développement ou transformation.

Au-delà de cette capacité à agir rapidement, le Groupe CMNE se projette dans l'avenir et prépare son prochain plan à moyen terme, qui devra placer le Groupe sur une trajectoire favorable pour aborder la fin de la décennie. Il intègrera notamment les premiers enseignements de la gestion de la pandémie et tiendra compte des évolutions sociétales qui marqueront la fin de la décennie 2020 (vieillissement de la population, recomposition des territoires, lutte contre le réchauffement climatique.).

Des synergies nouvelles dès 2022 avec Crédit Mutuel Alliance Fédérale

Soucieux de renforcer dès à présent ses moyens et atouts pour inventer la banque de demain, le Crédit Mutuel Nord Europe rejoindra dès le 1er janvier 2022 Crédit Mutuel Alliance Fédérale, suite au vote des présidents de caisse locale. Le large consensus obtenu reflète la volonté de prolonger des synergies déjà existantes depuis des années avec Crédit Mutuel Alliance Fédérale, qui partage la même vision de l'importance du mutualisme.

Cette stratégie d'adhésion permettra à Crédit Mutuel Alliance Fédérale de s'appuyer sur la contribution originale du CMNE pour renforcer sa présence sur le marché européen. Elle garantit par ailleurs au Groupe CMNE une assise financière élargie et des capacités d'investissement accrues pour développer son modèle d'affaires et renforcer ses expertises autour de la bancassurance en Belgique ou l'asset-management notamment. Grâce à sa solidité financière et la pertinence de son modèle, comme en attestent ses résultats 2020, le CMNE entend bien contribuer activement à la construction d'un Crédit Mutuel toujours plus fort au sein de Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

« Face aux chocs économiques que nos clients ont très vite ressentis en 2020, le Groupe Crédit Mutuel Nord Europe a assuré la continuité et la qualité d'un service essentiel. Notre Groupe a démontré sa robustesse en clôturant l'exercice 2020 avec des résultats solides en dépit d'une crise à l'ampleur inédite. En faisant le choix de rejoindre Crédit Mutuel Alliance Fédérale au 1er janvier 2022, le Crédit Mutuel Nord Europe entend bien désormais mettre à profit la pertinence et la résistance de son modèle au service d'un Crédit Mutuel toujours plus fort ».

Eric Charpentier, Directeur général du Crédit Mutuel Nord Europe


« Ce n'est pas le fait d'être mutualiste qui nous rend plus fort face à la crise, c'est le fait d'agir en mutualiste ! Nous devons pour cela être proches de nos clients, de nos sociétaires et de nos territoires. La pandémie a démontré l'importance et la force d'un réseau de proximité où l'innovation technologique a toute sa place. Nous devons capitaliser sur cela pour garantir toujours davantage la satisfaction de 1,7 million de clients. Le prolongement des synergies déjà existantes avec Crédit Mutuel Alliance Fédérale nous permettra d'y parvenir efficacement et durablement ».

Olivier Oger, Président du Crédit Mutuel Nord Europe

Les chiffres clés du Groupe Crédit Mutuel Nord Europe

(au 31/12/2020)

Guillaume Larobe | Attaché de presse