Particuliers

SITUATION DES MARCHES FINANCIERS AU 15/04/20

reply
Partager

La semaine dernière, les investisseurs ont retrouvé le goût pour les actifs risqués grâce aux signes d'amélioration de la situation sanitaire et à l'intervention des principaux gouvernements et banques centrales. Concernant l'économie mondiale, il est désormais admis que nous observerons une récession mondiale pour 2020, reste à en déterminer les caractéristiques.

Au cours de la semaine, de nouvelles relances budgétaires ont été annoncées. Aux États-Unis, les élus travaillent à un nouveau plan de plus de 2200 Mds de dollars*. En Asie, le Japon a également déclaré l'état d'urgence et a présenté un plan de soutien de plus de 900 Mds d'euros*. En Europe, l'Eurogroupe a annoncé 500 Mds d'euros*. Du côté de l'or noir, selon les dernières informations, l'Arabie Saoudite et la Russie abaisseraient leur production de manière similaire à 8.5 millions de barils par jour, et les autres pays du consortium de 23%, pour atteindre 10 millions au total, et ce pendant 2 mois uniquement*.

Ces différentes annonces au cours de la semaine passée ont eu un effet positif sur les marchés actions. A titre d'exemple, les bourses européennes ont enregistré leur meilleure performance hebdomadaire depuis plus de huit ans. Sur le marché des taux d'États, l'action des banques centrales n'a pas contenu la hausse des taux sur la semaine. L'intervention massive de la BCE, a néanmoins permis d'éviter un écartement des primes de risques des pays périphériques. La hausse des taux d'États en Europe comme aux États-Unis provient également du regain d'appétit des investisseurs pour les actifs risqués.
Concernant la propagation du Covid-19, la situation continue de s'améliorer en Chine et en Corée du Sud, les nouveaux cas se maintenant sur un niveau bas. Au Japon et à Singapour, l'accélération récente des cas est à surveiller. En Europe, la situation reste dégradée mais des signes d'amélioration apparaissent. En Italie, le ralentissement se confirme et la décrue semble amorcée en Espagne. Les statistiques sont encourageantes en France et en Allemagne.

QUEL COMPORTEMENT ADOPTER DANS CE CONTEXTE ?

Comme vous l'avez constaté, après la forte baisse des marchés financiers depuis le 19 février 2020, nous observons depuis le 23 mars dernier un rebond des performances de ceux-ci. Dans une telle situation, il est primordial de garder en tête l'horizon de placement de ses divers investissements. En effet, les simulations suivantes, réalisées sur le CAC40 dividendes nets réinvestis, montrent le pourcentage de performances positives sur divers horizons ainsi que les performances moyennes obtenues, si toutefois l'épargne demeure investie.

Exemple d'investissement sur le CAC40 dividendes nets réinvestis selon différents horizons de placement. *(Source : Bloomberg au 10/04/20. De telles prévisions ne constituent pas un indicateur fiable quant aux performances futures. Le pourcentage de performances positives est calculé par tranches de 5, 10, ou 15 ans glissants) *

LE GROUPE CREDIT MUTUEL NORD EUROPE : SOLIDE ET ARMÉ POUR FAIRE FACE A LA CRISE

Dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons, il est naturel que certains clients s'interrogent sur la capacité des banques à faire face aux incertitudes et au ralentissement économique lié à la propagation du Coronavirus. Notre Groupe Crédit Mutuel Nord Europe dispose d'une solidité financière parmi les plus fortes de la place. Nos Capitaux propres* sont bien supérieurs au niveau exigé par le régulateur et nous permettent d'absorber sereinement les effets de cette pandémie. Nous disposons également de suffisamment de liquidité pour pouvoir tenir nos engagements auprès de nos clients sans mettre en péril la stabilité et la pérennité de notre Groupe.