Pourquoi faire un bilan fiscal avec son conseiller bancaire ?

En matière de fiscalité, pas de solution unique : chaque situation doit être examinée au cas par cas. Le bilan fiscal est un rendez-vous incontournable pour faire le point avec son/sa conseiller(e).
Déductions, exonérations, abattements et autres crédits ou réductions d'impôt : de nombreux facteurs peuvent faire de la déclaration de revenus un exercice complexe. Sans compter que des évènements ponctuels – revenus exceptionnels, héritage... – peuvent nécessiter d'optimiser sa fiscalité. Effectuer un bilan fiscal avec son/sa conseiller(e) peut alors permettre d'identifier des solutions fiscales adaptées.

Un moyen d'optimiser sa fiscalité à court terme... ou pour plus longtemps

Le bilan fiscal comporte plusieurs étapes. La première consiste à déterminer ce qu'on appelle le « disponible fiscal », c'est-à-dire la somme qu'il est possible de défiscaliser en année N. Pour rappel, les niches fiscales auxquelles ont droit les particuliers sont plafonnées à 10 000€, à l'exception de certains avantages fiscaux (dons aux associations, déficit foncier...).

Ensuite, le/la conseiller(e) bancaire apporte un appui précieux pour identifier les dispositifs les plus adaptés en fonction de l'effort de défiscalisation à fournir. Un investissement locatif peut permettre de neutraliser une part importante des revenus, quand d'autres niches fiscales (FIP et FCPI, Sofica, SCPI fiscales...) permettent des ajustements plus précis ou à la marge.

Enfin, le bilan fiscal peut conduire à identifier des stratégies fiscales de plus long terme. Plusieurs placements (Plan d'Epargne en Actions, assurance vie...) constituent des enveloppes fiscales particulièrement favorables lorsque le placement est conservé pendant plusieurs années.

Pour tout savoir sur la fiscalité 2018
Consulter le guide fiscalité du Crédit Mutuel à télécharger.