Particuliers

Petite histoire de l'ISF

reply
Partager

Petite histoire de l'ISF

Impôt Solidarité sur la FortuneSujet polémique, la suppression de l'ISF est un vieux serpent de mer français. Mais connaissez-vous l'histoire de cet impôt qui touche ceux dont le patrimoine financier et les biens immobiliers dépassent 1,3 million d'euros ?

1982

Naissance de l'impôt sur les grandes fortunes sous l'impulsion de Pierre Mauroy. Ce nouvel impôt doit servir à financer le revenu minimum d'insertion (RMI).

1988

Suppression de l'impôt sur les grandes fortunes par Jacques Chirac, alors Premier ministre.

1989

L'impôt sur les grandes fortunes est rebaptisé impôt de solidarité sur la fortune (ISF) avec un seuil de 4 millions de francs et un taux maximal inférieur à 1 %.

1997

Proposition par Dominique Strauss-Kahn, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, d'un « aménagement » de l'ISF dans le budget 1998, dans le cadre d'un rééquilibrage entre l'imposition du capital et l'imposition du travail.

2000

Appel à une adaptation de l'impôt sur la fortune au caractère spécifique des entreprises innovantes.

2008

Introduction de la possibilité de déduire de l'ISF, les investissements directs ou indirects dans les PME, dans la limite de 50 000 euros.

2011

Nicolas Sarkozy fait passer le seuil d'imposition de 790 000 euros à 1,3 million d'euros.

2015

342 942 foyers fiscaux ont payé l'ISF pour des recettes fiscales atteignant 5,2 milliards d'euros. Sur les villes de plus de 20 000 habitants ayant plus de 50 contribuables redevables à l'ISF, le patrimoine moyen était de 2,5 millions d'euros pour un impôt moyen de 9 663 euros.

Pour en savoir plus : n'hésitez pas à regarder ce documentaire diffusé sur la chaîne LCP.