Particuliers

Baisse des taux des livrets, quelles solutions ?

reply
Partager

Baisse des taux des livrets, quelles solutions ?

Le 1er août 2015, les taux d'intérêts des livrets réglementés ont baissé : le Livret Bleu et le Livret de Développement Durable (LDD) sont passés de 1% à 0,75%* et de 1,50% à 1,25%* pour le Livret d'Epargne Populaire (LEP). Voici quelques conseils pour optimiser votre épargne !

Pourquoi les taux des livrets ont-ils baissé ?

Les taux du Livret Bleu et du Livret de Développement Durable peuvent être revus trimestriellement sur proposition de la Banque de France qui se base sur un indice s'appuyant pour partie sur l'inflation. Avec 0,75%, le gouvernement a choisi de n'appliquer que partiellement la proposition de la Banque de France, qui préconisait un taux à 0,50%.
Niveau des taux courts et faible inflation expliquent ce taux faible !

En effet, le dernier chiffre de l'indice des prix en France, calculé à fin juin s'est révélé encore plus faible qu'en 2013, soit 0,5% sur un an. La Banque de France effectue ensuite un calcul entre l'évolution des prix à la consommation hors tabac, sur 12 mois, majorée de 0,25% et la moyenne entre l'inflation et les taux courts du marché (l'Eonia), eux-mêmes très proches de 0 actuellement.

C'est donc simple : ces livrets réglementés sont rémunérés un peu plus que l'évolution des prix des produits à la consommation !
Exemple : en 2008, le taux de rémunération des livrets était de 4%, et parce que le taux de l'inflation était de 2,8%.

Ce qui compte pour apprécier la rentabilité d'un placement, c'est son rendement réel après inflation et fiscalité. Il s'élève aujourd'hui pour ces livrets à 0,50%...

Quelles autres solutions pour placer votre épargne ?

Le PEL, un bon plan épargne à 2%(1) !

Le Plan Epargne Logement outre de permettre l'accès à la propriété par la constitution de droits au prêt, peut également vous servir à la préparation de vos autres projets, proches ou à plus long terme puisque votre épargne reste disponible à moyen terme.

Pour bénéficier de ces conditions avantageuses, vous épargnez sur une durée minimale de 4 ans avec un maximum de 10 ans, en respectant le plancher minimum de versement annuel de 540€.

Un capital disponible à moyen terme.

Récupérer vos fonds avant 4 ans est toujours possible, mais des pénalités s'appliqueront sur la rémunération de votre épargne.

  • Avant 2 ans, la rémunération est ramenée à celle du Compte Epargne Logement (soit 0,50%(2)).
  • A partir de 2 ans : vous bénéficiez d'un taux d'intérêts de 2%(1).

L'assurance-vie reste le placement préféré des Français !

La moitié de l'épargne des Français est placée sur des contrats d'assurance-vie. Pourquoi ? Parce que l'assurance-vie est un produit attractif !
En effet, quel que soit le contrat ou le mode de gestion choisi, l'assurance-vie est un produit de placement souple (arbitrages, rachats, avances, versements.), transmissible (choix du bénéficiaire en cas de décès), qui bénéficie d'une fiscalité compétitive et permet de dynamiser votre épargne grâce aux Unités de Comptes !

Autre opportunité : investissez dans l'immobilier !

Effet positif des taux d'épargne bas, les taux de crédit immobilier n'ont quasiment jamais été aussi bas. Acheter un bien immobilier, que ce soit pour vous loger ou pour investir, peut donc se révéler un bon choix d'investissement notamment en recourant à un crédit immobilier aux conditions actuelles.
Peut-être est-il temps d'y penser ?

Plus d'infos sur le crédit immobilier et l'investissement immobilier auprès de votre conseiller Crédit Mutuel.

Taux au 1er août 2015. La rémunération des livrets réglementés comme le Livret A, Bleu et LDD est nette d'impôt et de prélèvements sociaux.

1 : Taux à Février 2015. Les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu les 12 premières années du plan. A compter du 12ème anniversaire du PEL, les intérêts générés chaque année sont soumis à l'impôt sur le revenu. Les intérêts du PEL sont soumis aux prélèvements sociaux chaque année, dès la souscription.
Les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux chaque année dès la souscription.
Pour une opération concernant une résidence principale et sous réserve de l'utilisation d'un prêt Epargne Logement d'un montant minimum de 5 000 €. Prime d'état égale à 2/5ème des intérêts acquis au cours de la phase d'épargne ; montant maximum de la prime de 1 000 €, porté à 1 525 € en cas d'acquisition d'un logement neuf bénéficiant du label BBC 2005 ou d'un logement ancien classé A, B, C ou D.
2 : Taux au 1er août 2015. Hors prélèvements sociaux. 0,50 % de rémunération exonérée d'impôt sur le revenu, auquel s'ajoute en cas de prêt, une prime d'état nette d'impôts, égale à 50 % des intérêts acquis (hors prélèvements sociaux).